Saint-Jacques d’Avrilly

Vue de la statue de Saint-Jacques du château d’Avrilly, in situ (cliché Taranne 2017)

Le Saint-Jacques d’Avrilly est une statue en bois monoxyle. L’œuvre, à taille humaine, représente l’apôtre Jacques le Majeur, assis sur un trône, vêtu en habits de pèlerin. Cette statue, de mémoire d’Homme, s’est toujours trouvée dans une niche rustique, creusée au revers de la Tour Saint-Jean du château d’Avrilly (Eure). L’aspect de cette niche montre qu’il s’agit d’un aménagement tardif destiné à y placer une statue initialement située en un autre endroit.

Compte tenu de son emplacement, la statue était exposée aux intempéries. À la demande de sa propriétaire et présidente de l’Association des Amis du Donjon d’Avrilly, une mission de dépose a été organisée afin de placer l’œuvre en lieu sûr. Une fois à l’abri, un traitement antifongique et anti-xylophages lui a été administré. Préalablement, une rapide étude et des prélèvements pour datation ont été réalisés afin d’améliorer la connaissance très fragmentaire que nous avions jusque là du Saint-Jacques.

Saint-Jacques : datation et observations

La présence d’écorce sous le bras droit du Saint-Jacques a permis de procéder à des prélèvements en vue d’une datation par radiocarbone. La possibilité d’échantillonner les cernes ultimes de l’aubier a écarté un potentiel effet “vieux bois” lors de l’analyse. La datation a été réalisée par le laboratoire Beta Analytic. Deux fourchettes de résultats calibrés ont été obtenues avec un taux de probabilité important : 1447-1528 et 1454-1518. Ces périodes donnent la date a laquelle l’arbre employé pour la sculpture a été abattu. Le Saint-Jacques d’Avrilly est donc une œuvre du début du seizième siècle.

Parallèlement, diverses observations ont été collectées. Elles montrent que la sculpture était initialement polychromée. Des fragments de peinture rouge subsistent sous la manche gauche du Saint-Jacques et de subtiles touches de carnation s’accrochent encore à sa main droite.

Les différentes observations et recherches en archives réalisées ont permis d’avancer quelques hypothèses inédites concernant cette sculpture. D’abord, le Saint-Jacques d’Avrilly a été identifié comme une œuvre attribuable aux Ateliers de Verneuil. Actifs entre la fin du quinzième et le début du seizième siècle, les Ateliers de Verneuil ont produit un certain nombre de sculptures très caractéristiques, en bois et en pierre. Enfin, l’imaginaire populaire récent soutenait que le Saint-Jacques était issu de l’ancienne église Saint-Martin d’Avrilly, d’où il avait été pris et placé dans les ruines du château, à des fins décoratives. L’église paroissiale est démolie au début du dix-neuvième siècle par un maçon d’Évreux qui en avait acheté les matériaux. Toutefois, rien ne mentionne un achat ou un transfert de statues. Les recherches en archives ont contribué à bâtir une autre hypothèse. Les seigneurs d’Avrilly disposaient d’une chapelle seigneuriale Saint-Thomas-Becket. La documentation ancienne situe ce bâtiment “rue de la Chapelle”, entre la porte du château, la grange à champart et la halle d’Avrilly (disparue). Cette chapelle a perduré au moins jusqu’à la fin du dix-septième siècle. L’étude a conduit à supposer que le Saint-Jacques d’Avrilly pouvait provenir de cette chapelle seigneuriale plutôt que de l’église paroissiale. En conséquence, le Saint-Jacques serait lié depuis fort longtemps au château du lieu.

Modèle 3D de la statue de Saint-Jacques à partir de la photogrammétrie.
Le modèle 3D du Saint-Jacques a été réalisé par photogrammétrie (Taranne 2020).

Le Saint-Jacques d’Avrilly en 3D

Un relevé photogrammétrique de la sculpture a été entrepris, qui a permis d’en réaliser un modèle 3D complet.

La démarche de copie numérique procède de la volonté de “sauvegarder” une œuvre fragile par le biais des nouvelles technologies, mais aussi d’offrir au plus grand nombre la possibilité de “voir” cette sculpture désormais temporairement inaccessible sur site.

Le modèle 3D réalisé par Taranne est disponible sur la plateforme Skechfab, en suivant ce lien ci-dessous :

Modèle 3D du Saint-Jacques d’Avrilly.

Saint-Jacques d’Avrilly
Retour en haut